En ce moment pour me motiver dans mes révisions je me réecoute des vieilles K7 que j'enregistrais à la fin des années 1990 (eh oui à l'epoque pas de mp3 et autres i-pod, on écoutait la radio et on devait enregistrer avec des vieilles K7 à bandes magnétiques toutes pourries...) quand j'y pense d'ailleurs à l'époque on avait ni ordi ni internet, on avait encore ces espèces de vieux téléphones avec les touches qu'il fallait tourner vieux_telephone... bien sur pas de téléphone portable et on vivait parfaitement bien sans! Impensable aujourd'hui!!! Et quand je dis à mes neveux qui ont 10-12 ans qu'à leur age j'avais pas de portable ils me disent la meme chose que ce que je disais à ma grand mère quand elle me sortait qu'à son age pas de télé, pas de micro-ondes, pas de pilule, pas le droit de se couper les cheveux courts et de mettre des pantalons pour les filles, on se chauffait au poele et on allait travailler à l'usine à 14 ans... "mais comment vous faisiez???!!!!!!" et c'est là que je réalise que je vieillis, eh oui je fais plus parti de la jeune génération, maintenant c'est moi qui donne des conseils de vieux cons du genre "fais attention, quand j'avais ton age aussi je l'ai fait et je regrette", c'est moi qui dit "de mon temps on était pas accro à internet, c'était mieux avant"... et j'ose meme pas imaginer ce que vont me sortir mes arrières petits enfants si je claque pas d'ici là (si déjà j'arrive à avoir des enfants...) ... enfin bon pour en revenir aux K7 audio maintenant que j'y pense je suis meme pas sure meme que ça se vende encore ces trucs là je me souviens qu'il y a déjà quelques années on avait du mal à en trouver ce qui est bien dommage parce que c'était pratique pour enregistrer, enfin sauf quand les bandes magnétiques se barraient et qu'il fallait tout remettre... gggrrrrrr!!! k7_audio

Bref tout ça pour dire que c'était mon époque rap, techno (j'aime toujours d'ailleurs mais j'ai moins l'occas' d'en ecouter) j'écoutais le star systeme de max jusqu'a 3h du mat' sur fun radio max_star_systeme, tous les dimanche matin j'enregistrais le hit sky-fnac (ça existe toujours???!!!), je regardais à la télé le hit machine de Charlie et Lulu... hit_machine_charly_lulu j'étais à fond sur le ministère A.M.E.R., Doc Gyneco (hum... oui à l'époque il fumait déjà mais ça avait pas encore complètement grillé son cerveau!), Mc Solaar, Passi, I AM, les fugees, NTM... eh oui à cette époque là y avait autre chose que des clips avec des petasses se dandinant devant des gros lourds avec des chaines en or... enfin bon je dis pas que ça véhiculait que de supers valeurs non plus (oui parce que quand on parle de "sacrifice de poulet" on parle pas d'un quelconque rituel mystique vous l'avez bien compris!) mais bon en meme temps si les paroles sont parfois violentes c'est que ça reflète bien le fait qu'y a comme un ptit souci dans notre société quoi! Jsuis sure que dans 50 ans on étudiera (... enfin si l'éducation nationale existe encore...) les textes des rappeurs des années 1990 comme maintenant on étudie "La Marseillaise" pour mieux comprendre la révolution française (dont les paroles choquent beaucoup de gens d'ailleurs... "qu'un sang impur abreuve nos sillons"!!!!!). A chaque époque ses révoltés!!!!

Enfin bon voilà jsuis retombée sur cette vieille chanson qui date de 95, apparemment c'était sur la BO de la Haine, jme souviens pas mais aussi je l'ai vu y a super longtemps ce film, jme souviens juste de la scène avec Vincent Cassel devant le miroir alors bon...

"SACRIFICE DE POULET" - MINISTERE A.M.E.R (1995)

Paroles -------> www.aliancafrancesabauru.com.br/sacrificedepouet.doc


Une autre que je trouve trop belle, c'est :

"LES FLAMMES DU MAL" - PASSI
(B.O. du film "MA 6-T VA CRAQUER") -
1996

PAROLES

Pigalle samedi
minuit capote saloperie de carotte,
dansez, ce soir Mephisto a la cote,
miséricorde à ceux qui vont en profiter,
et à quelques pas de là, dans les cités...

Ca pue la merde, ça sent l'herbe,
les gens sont comme des Serbes,
dans le quartier veulent "Cartier, Lacoste, Ralph",
sans claquer, beaucoup sont claqués.
Des Bombes, CRS, des militaires,
"A mort les porcs" en décor sur les murs dehors,
2. 1 : Passi étudie le terrain
1. 2. 3 : ça sent le souffre et le dawa.
Réalité dans l'escalier, le petit sous télé grandit,
vit du "Kamé Améha" amené au canné planté,
tu me pousses, le pushka tousse, nos vies,
c'est nos bourses, tracer, y passer ou tout casser.
Tes grands plans MJC, assez ! Le million, le million !!
On s'envenime pour peser, donc encore l'autre nuit,
les flammes du mal ont frappé la té-ci,
le temps des mots terminé, prier c'est grillé.
Là-haut ça repond pas, donc on s'allie au diable.
Et comme Atila, on va piétiner ci et là,
prendre par le sabre.

CHORUS
Le sang et le feu sont réclamés par la foule,
sur le bitume l'engrenage se déroule.
Foutre le dawa, nicker la rhala,
les flammes de l'enfer vu que le paradis n'est pas. (2x)

Coups de crocs d'escrocs qui s'escroquent,
évoluent dans nos rues. Salut !
La nuit, les loups font du biz, les cerbères sont à l'affût.
Le prolétaire du PMU fonce-dé au rouge va te viser.
Halte sur l'asphalte, tout est si vite arrivé.
Bienvenue dans les cités où la police ne va plus.
Nos zipots récoltent le fruit d'actes désinvoltes,
survoltés comme des pits survoltent, traquent
avec leurs colts.
1 : coup de pression.
"Vas-y, baisse les yeux petite salope"
2 : course poursuite, voilà les flammes sur le macadam,
ça part en vrille, se nique et se bousille.
Plus de combat dans la ville, ça se troue et s'enfile.
Pour tous c'est le même "bitin", la réputation,
il faut le butin et ça se butte pour des histoires à franc un.
Ca brûle à la mémoire du disparu, trop l'ont vu.
Croquer, "coker", t'es choqué, OK c'est déréglé,
mais nous sommes des satellites sans orbite.

CHORUS

309, keufs, prépare ton bluff,
22, 22, v'là que le bleu bave, bute, et fait feu.
Bouge tes seufs. Le diable débarque au tié-quar
pendant les premières larmes.
On fait appel à la flamme pour calmer les âmes.
Ca veut se venger dans la foulée, allez,
certains vont brûler. D'autres pour se défouler
viendront aussi tout péter, féler des vitrines,
casser, filer, recéler, penser au blé,
le biz continue à rouler.
Barres de fer, CRS, casques, fumigènes, boucliers,
tant pis pour les affolés, ça va charger, détaler.
Barrages installés, les pavés vont volés, olé,
le sang va couler et plus tard le maton te guette.
Certains vont tourner, tourner, gaméler, galérer,
les âmes vont danser, les scar-las sortent blasés,
viennent embraser les esprits brûlants, surexcités,
c'est certain, les plombs vont sauter,
ma 6 T va cr.....

CHORUS


Bon et je résiste pas à un ptit Mc Solaar pour la fin, trop fort pour les paroles le gars c'est quand meme lui qui a trouvé "je suis l'as de trèfle qui pique ton coeur Caroline"
AsTr_fle ou encore "La santé fleurit à Fresnes"!

"GANGSTER MODERNE" - Mc SOLAAR (1997)

PAROLES

Yeah, les héros sont des petits voleurs
Ils ont juste rajouté quatre ou cinq zéros
Ne leur en voulez pas

Il est là, large, barge, prés de la berge nage
A quitté la cage pour le marivaudage
Le marécage est derrière lui, loin
Son acte le plus sage est d'avoir tiré sur Le Parrain
Dans son quartier, le général Noriega,
Est aussi respecté que Jean Bedel Bokassa
Nino Brown, Escobar, les bloc-notes de dollars
Sont aussi vénérés que Jésus-Christ le soir
En pleine crise, Aldo vole au Casino
Secrètement son rêve est de ne plus gratter des Banco
Son petit larcin est signe de malchance
Les balances sont des cameras de surveillance
Finis les costards à la Marlon Brando
La démarche calquée sur De Niro de l'Actor Studio
Heureusement que la santé fleurit à Fresnes
Il rêve de politique pour être un gangster moderne

Gangster moderne, c'est juste ajouter quelques zéros

Jadis c'était, Alphonso Capone et Nitty
Aujourd'hui Les Affranchis roulent en Berline à Paris
Laisse ! Dans ce business, Eliot Ness est de mèche
Satan dirige la messe. Donc personne ne se confesse
Il a rêvé de fumer de la Thaï en toute impunité
Mais sait que seuls les députés auront l'immunité
Que les plus grands gangsters font du marketing
Quant il blanchit des jeans, en CDI dans un pressing
Il rêve action, gilet pare-balles, paranoïa
Sans même le 13e mois veut s'installer dans la famiglia
Pour reposer son père retraité et plein de peine
Il veut faire de la politique pour être un gangster moderne

Gangster moderne, sont les gens d'aujourd'hui
Ils font les lois, ils font les lois
Gangster moderne, c'est l'idéal dans les HLM.
Le nouveau rêve c'est un nouvel Éden

Un jour, il rencontre la femme de sa vie
Lui parle de Scarface et du Cartel de Cali
Ce monde est tien, bien c'est toi qui le fait
Mais de l'abstrait au concret, j'veux pas être ta Florence Rey
Elle lui propose une ballade loin des pluies acides
Cheval en Camargue, brasse et repos Placide
Un, gosse passe. Sur la bouche il a du Blédina
Aldo sort son flingue et tire sur le parrain de la mafia
Le poster vole puis tombe sur le sol
L'élu de haut vol est emporté par Eole
J'ai l'esprit critique et lit la presse quotidienne,
Constate que les ligues politiques sont pleines de gangsters modernes

Gangster moderne, c'est juste ajouter quelques zéros
Gangster moderne